Trouver un associé
Trouver un service

Actualités

Blogue

Accueil
ActualitésBlogue
État du marché du travail 2022-2031État du marché du travail 2022-2031

Immigration

État du marché du travail 2022-2031

7 septembre 2023
Temps de lecture : 

Dans l’ombre depuis près de deux décennies, la pénurie de main-d’œuvre a été révélée aux yeux de tous durant la crise sanitaire. L’énorme déséquilibre structurel survenu en 2020 n’était d’ailleurs que temporaire. Le marché du travail a pleinement retrouvé, et même dépassé, son volume d’emploi prépandémique en 20221 . Dans la mesure où la pandémie n’est pas responsable de la pénurie de main-d’œuvre, que pouvons-nous alors pointer du doigt? Entamé dans les années 90, le vieillissement de la population a conjointement entraîné une baisse de la participation au marché du travail2. La Banque de Développement du Canada (BDC) précise que ce manque de nouveaux travailleurs se poursuivra durant la prochaine décennie3. Certes, l’immigration permettra de combler une part de la population active, mais elle ne pourra à elle seule soutenir sa croissance4.

Les statistiques 2022-2023

  • 2,6 % correspondent au taux de chômage le plus bas jamais enregistré au Canada5.
  • 25 % représentent l’augmentation du nombre de postes vacants au Canada au cours des neuf premiers mois de 2022 par rapport à la même période l’année précédente6.
  • Les métiers spécialisés sont les corps d’emplois les plus en demande7.
  • Les biens (construction et fabrication) et les services (hébergement, tourisme, restauration et commerce) sont les secteurs où le manque est criant8.

Les prévisions 2027-2033

  • 1,6 million d’emplois seront à pourvoir entre 2022 et 20319 .
  • 71 % de ces derniers sont des remplacements en raison de départs à la retraite10.
  • 4 720 600 emplois constituent le sommet qui sera atteint en 203111 .
  • 50 % des postes seront pourvus par les jeunes actuellement aux études12 .
  • 24 % des postes seront occupés par des personnes immigrantes qui s’établiront au Québec13.

Les solutions

1. Le processus d’embauche officiel

  • L’utilisation d’une procédure d’embauche structurée permet aux entrepreneurs d’être 1,4 fois plus susceptibles d’embaucher14. De plus, elle permet d’aider les entrepreneurs à trouver des employés qualifiés et de qualité qui augmenteront le rendement et réduiront les coûts15.

2. L’importance des avantages sociaux

  • Offrir des avantages sociaux permet une meilleure rétention et accroît la fidélité des employés.

3. Prodiguer des formations

  • Les formations offertes aux employés provoqueront une diminution de la pénurie de compétences16 .

4. L’immigration

  • En plus de réduire la pénurie de compétences, l’immigration permet aux entrepreneurs d’embaucher des travailleurs qualifiés, compétents et motivés. Comme la pénurie de main d’œuvre est loin d’être terminée et accompagnera les entrepreneurs québécois durant au moins la prochaine décennie, l’immigration demeure une excellente solution à moyen et long termes. D’ailleurs, selon la BDC, l’optimisation de l’intégration des travailleurs issus de la diversité permettrait un gain de deux millions de travailleurs17.

Là où Mallette entre en jeu

Mallette permet aux entrepreneurs d’acquérir des travailleurs étrangers qualifiés et compétents par le biais d’un processus d’embauche officiel incluant :

  • La publication et l’affichage des offres d’emplois;
  • La présélection des employés qualifiés;
  • L’accompagnement juridique en immigration.

Ce service clefs en main offrira aux entrepreneurs l’occasion de pallier la pénurie de main-d’œuvre en intégrant des travailleurs étrangers de qualité au sein de leur entreprise.

Pour plus d’informations :
Consultez la page : https://www.mallette.ca/nos-services/mission-de-recrutement-de-travailleurs-en-tunisie

Par Catherine Bergeron, directrice au recrutement de travailleurs étrangers et Ann Gaudreau‑Roy, adjointe au recrutement international

______________

¹ Institut de la statistique du Québec, Bilan du marché du travail au Québec en 2022, Québec, Institut de la statistique du Québec, 2023, p. II.

2 I. Bouchard, Comment s’adapter à la pénurie de main-d’œuvre, Québec, Banque du Développement du Canada, 2021, p. 3.

3 Ibid., p. 11.

4 Ibid., p. 13.

5 Institut de la statistique du Québec, Op. cit., p. II.

Ibid., p. 26.

7 D. Carey, « Combler les pénuries de compétences au Canada », dans Document de travail du Département des Affaires économiques de l’OCDE (1143), Paris, 2014, [en ligne]; F. Hou, G. Picot et L. Xu, « Résultats sur le marché du travail des immigrants économiques dans les métiers spécialisés », dans Rapports économiques et sociaux 1 (11), Ottawa, 2021, [en ligne].

8 Institut de la statistique du Québec, Op. cit., p. 19.

9 Direction de l’analyse et de l’information sur le marché du travail, État d’équilibre du marché du travail à court et moyen termes, Édition 2022, Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Québec, 2022, p. 7.

10 Ibid.

11 Ibid.

12 Ibid. p. 9.

13 Direction de l’analyse et de l’information sur le marché du travail, Op. cit., p. 9.

14 I. Bouchard, Op. cit., p. 3.

15 Ibid., p. 25.

16 D. Carey, Op. cit., [en ligne].

17 I. Bouchard, Op. cit., p. 25

En savoir plus
En savoir plus

Consultez la capsule-vidéo

par :

Articles recommandés

No items found.