Trouver un associé
Trouver un service

Actualités

Blogue

Accueil
ActualitésBlogue
Comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport ?Comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport ?

Services-conseils

Comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport ?

14 avril 2022
Temps de lecture : 

Depuis plusieurs années, les entreprises de transport doivent composer avec des enjeux de rentabilité, de performance, de technologies, de contraintes légales et gouvernementales et, surtout, de disponibilité de ressources humaines. 

Il semblerait qu’un jour, les camions seront suffisamment intelligents pour rouler sans camionneurs, mais en attendant, les entreprises de transport doivent composer avec le manque criant de chauffeurs. Dans un tel contexte, comment faire pour recruter une main-d’œuvre suffisante et qualifiée ?Poursuivez votre lecture pour découvrir les conseils de notre équipe chez Mallette, société de comptables professionnels agréés.

Manque de camionneurs : plusieurs options s’offrent à vous !

Même si les solutions ne sont pas si évidentes, vous avez tout de même plusieurs stratégies possibles pour résoudre, à court ou moyen terme, la situation de votre entreprise de transport occasionnée par le manque de main-d’œuvre. Voici un survol de ce que vous proposent les conseillers d’affaires Mallette :

- Recrutement dès l’enfance

Sensibilisez, les jeunes, dès leur plus jeune âge, même à partir de l’école primaire, à ce qu’ils envisagent une carrière de camionneur, de répartiteur ou de garagiste. De cette manière, c’est toute l’industrie du transport qui en sortira gagnante puisque, par vos différentes représentations, le nombre d’inscriptions dans les écoles de transport pour poids lourds devrait augmenter et générer ainsi une main-d’œuvre disponible beaucoup plus grande.

 

- Représentation auprès des écoles de transport

Vous avez avantage à rencontrer les enseignants et les étudiants directement à l’école. Vous aurez ainsi la possibilité de vous faire connaître en tant qu’employeur et de convaincre vos futurs employés à devenir membre de votre entreprise de transport.

 

- Stages

Accueillir des stagiaires, ça coûte cher ? En réalité, il est démontré que, au contraire, les retombées d’accueillir un stagiaire sont beaucoup plus grandes que les coûts. Bien qu’il y a, en effet, des coûts liés à l’intégration, à la formation et à la supervision de la ressource, que celle-ci peut souvent être rémunérée, il ne faut pas oublier que les entreprises ont généralement accès à différentes subventions pour pallier ces coûts.

 

Les inconvénients :

  • Salaire du stagiaire
  • Temps à investir en accueil et intégration, en formation et en supervision
  • Perte de performance liée à l’inexpérience du stagiaire et à l’employé qui doit consacrer du temps à le former et à le superviser

Les avantages :

  • En observant les candidats dans un milieu de travail, il est plus facile de cibler les bons employés
  • Au moment d’embaucher un employé qui a été stagiaire, tout le processus d’intégration a déjà été effectué
  • Les stagiaires peuvent être d’excellents ambassadeurs pour vous aider à recruter de bonnes ressources. Si l’entreprise fait bonne figure, le stage lui aura permis d’attirer plusieurs bonnes ressources. En présumant que les coûts de recrutement et d’intégration peuvent facilement totaliser 10 000 $ par employé, le fait d’embaucher plusieurs ressources d’un seul coup permet d’économiser plusieurs dollars.

- Mettre en place des avantages sociaux qui permettront d’attirer les meilleures ressources

Aujourd’hui, les entreprises de transport se doivent d’être les plus attractives possibles pour attirer les meilleures ressources. Ça ne veut pas nécessairement dire que vous devez obligatoirement augmenter les salaires. Il existe beaucoup d’autres facteurs de motivation. D’ailleurs, les plus jeunes vont préférer avoir plus de temps pour leurs loisirs (vacances, horaires réduits, etc.), avoir plus de flexibilité dans les horaires, avoir du plaisir au travail, développer un réseau social, etc. À vous d’être créatif et original afin de vous démarquer de vos compétiteurs.

 

- Développer sa marque employeur

Être connu et reconnu comme étant un employeur de choix auprès des futurs employés n’est plus une option aujourd’hui, c’est devenu stratégique, voire critique.Les efforts que vous consacrerez à rendre heureux vos employés vous permettront d’attirer les meilleures ressources et, surtout, de les garder longtemps dans votre organisation.

 

- Miser sur le marketing RH

N’hésitez pas à varier vos stratégies de diffusion de vos offres d’emplois (affichages internes, affichages externes sur le site d’Emploi Québec, Jobboom, Jobillico, Facebook, LinkedIn, etc.). Soyez stratégique en définissant le candidat idéal et en ajustant vos stratégies de diffusion en lien avec cette cible.

 

- Devenir ou retenir les services de chasseur de têtes

N’oubliez jamais que vos meilleurs chasseurs de têtes sont vos propres employés. N’hésitez pas à donner des bonus de recrutement à vos employés afin de les récompenser s’ils vous présentent un de leurs amis. Appelez directement des candidats que vous souhaiteriez avoir dans votre organisation. Toutefois, attention à la façon dont vous le ferez. Si vous n’avez pas de scrupule à solliciter des employés chez vos compétiteurs, ils ne se gêneront pas non plus pour recruter chez vous. Enfin, vous pouvez également utiliser le service de chasseurs de têtes externes. Bien que la démarche est plus coûteuse, il s’agit souvent de service clé en main avec certaines garanties.

 

- Recruter des travailleurs étrangers

En dernier recours, vous avez toujours la possibilité d’embaucher des travailleurs étrangers. Bien sûr, vous pouvez avoir certaines réticences étant donné que les lois et règlements sont très différents d’un pays à l’autre, mais dites-vous que tous les pays du monde utilisent les services de transporteurs.Vous devrez, certes, miser sur de la formation et de la sensibilisation, mais il est quand même possible de trouver la perle rare. Vous devrez également porter une attention particulière à votre processus d’intégration de ces travailleurs étrangers. Vous devrez peut-être investir des sommes importantes pour favoriser leur arrivée au pays (hébergement, nourriture, vie sociale, etc.). Vous devrez également vous préoccuper de votre culture organisationnelle, de la cohésion de vos équipes multiculturelles, de vos processus d’évaluation, etc.

*Votre conseiller en ressources humaines vous aidera dans cette démarche et votre conseiller en immigration pourra répondre à toutes vos questions en matière de recrutement international.

  

Contrer la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport : un résumé

 

Planifier une rencontre d’une heure avec votre conseiller d’affaires, c’est vous offrir un moment de réflexion qui vous amènera à être encore plus stratégique, préparé et organisé. Vous pourrez ainsi affronter les défis et enjeux auxquels les entreprises de transport doivent faire face en matière de recrutement.

 

Votre conseiller peut également vous aider à structurer vos processus, à optimiser vos façons de faire en ce qui concerne l’attraction, le recrutement et la rétention de main-d’œuvre.

 

Chez Mallette, votre conseiller d’affaires, travaille en étroite collaboration avec des experts multidisciplinaires, vous offrant ainsi un accompagnement complet afin de répondre à vos besoins

 

Nous pouvons vous aider. Contactez-nous dès maintenant !

Télécharger le PDF
Télécharger le PDF

Consultez la capsule-vidéo

par :

Articles recommandés